A la une :

Vocalisations des singes: bien plus que des cris

Singe titi

Le 16 mai 2019. Loin d’être de simples manifestations sonores, les cris des singes sont porteurs d’informations cruciales pour leur organisation sociale. C’est ce que confirment deux nouvelles études du Laboratoire de cognition comparée de l’Université de Neuchâtel, menées sous la direction du professeur Klaus Zuberbühler. S’inscrivant dans la liste des recherches portant sur les origines biologiques du langage, elles ont cerné le sens des vocalisations de deux espèces de primates:  singes titi au Brésil et vervets en Afrique du Sud. Ces deux travaux viennent d’être publiés dans les revues scientifiques Science Advances pour le premier et PLoS ONE pour le second. En savoir plus

  • 07mai2019_oasis185.jpg

    Comprendre l’origine des oasis sous le Sahara

    Le 7 mai 2019. De nouvelles données concernant les eaux souterraines dans le nord du Tchad constituent un pas fondamental vers une gestion durable de l’or bleu dans les régions arides. Marie-Louise Vogt, doctorante au Centre d’hydrogéologie et de géothermie de l’Université de Neuchâtel (CHYN), apporte des indications précieuses sur l’origine et l’alimentation en eau des oasis du Sahara. Elle soutiendra publiquement ce mercredi sa thèse de doctorat.

  • 02mai2019_mise_sous_ecoute185.jpg (man in headset playing computer video game at home)

    Mise sous écoute: le rôle fondamental des interprètes dans les enquêtes pénales

    Le 2 mai 2019. Mettre sous écoute une voiture, un appartement ou un téléphone est un instrument utile pour la police. Des infractions graves peuvent ainsi être plus facilement détectées et des moyens de preuve produits. Mais lorsque ce sont des langues étrangères qui sont parlées, l’utilité de ces écoutes dépend entièrement des interprètes. Or leur rôle – bien qu’essentiel – est très mal connu. Sous la direction de la professeure Nadja Capus de la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel, un projet financé par le FNS à hauteur de 771'714 CHF et qui s’étendra sur 3 ans sera lancé début mai pour mieux cerner le rôle de ces interprètes dans la procédure pénale.