Leçon inaugurale

 

La puissance des fluides dans la tectonique, les tremblements de terre et l’extraction de l’énergie géothermique

Professeur ordinaire, Stephen Miller, Faculté des sciences

Mercredi 13 avril 2016 à 18h15, Aula d’Unimail, rue Emile-Argand 11

La forte pression des fluides piégée dans la Terre ou injectée dans des réservoirs géothermiques agit comme un connecteur hydraulique et peut considérablement fragiliser la roche. Certains processus naturels géodynamiques et certains tremblements de terre tectoniques sont, en partie, induits par une haute pression des fluides, alors que l’objectif des systèmes géothermiques stimulés (EGS) est de générer des tremblements de terre.  Ces processus permettent de créer un meilleur écoulement des fluides pour mieux transporter la chaleur de la Terre. La physique gouvernant ces systèmes est la même, comme l’interaction complexe des processus Thermique-Hydraulique-Mécanique-Chimique (THMC). Cette leçon se concentrera sur l’effet qu’ont les fluides à haute pression sur la tectonique et les systèmes géothermiques stimulés (EGS). Nous pouvons apprendre beaucoup sur la Terre en étudiant les systèmes techniques, de même que  l’étude de la Terre pourrait nous aider à mieux les comprendre

Stephen Miller

Professeur ordinaire en géothermie.
B.Sc. en génie civil, Université du Maryland, USA.
M.Sc. en géophysique, Stanford, USA.
Ingénieur-chercheur au sein d’SRI-International.
Photographe globetrotteur.
Ph.D en sciences naturelles, Institut de géologie, EPF-Zürich.
Post-doctorant à l’EPF-Zürich, Institut de l’ingénieurie en géologie et Institut de géophysique.
Chercheur à l’Académie des Sciences de Norvège.
Professeur en géodynamique à l’Université de Bonn, Allemagne.

 

Domaines de recherche

Compréhension et modélisation des fluides en tectonique dans les tremblements de terre et les systèmes géothermiques.

A télécharger

Leçon inaugurale Stephen Miller (1.04 MB)

Pour en savoir plus