Leçon inaugurale

 

La juste valeur : amie ou ennemie ?

Professeur ordinaire Peter Fiechter, Faculté des sciences économiques

Mercredi 23 septembre 2015 à 18h15, Aula du 1er-Mars 26

Comparée à la comptabilisation au coût historique, la comp-tabilisation à la juste valeur rapporte les valeurs actuelles lors de la date de clôture des entreprises. La juste valeur est sujette à des discussions controversées. D’un point de vue théorique, la juste valeur est plus pertinente que l’approche par coût historique. Cependant, les opposants à la juste valeur la critiquent considérablement. Premiè-rement, en l’absence des prix cotés sur les marchés actifs, la mesure de la juste valeur est basée sur des estimations subjectives. Deuxièmement, la comptabilisation à la juste valeur peut augmenter la volatilité des bénéfices. Fina-lement, par sa nature pro-cyclique, la juste valeur peut considérablement amplifier des crises financières.
 
Le but de cette présentation est d’éclairer la discussion sur les justes valeurs ; en particulier si les prétendus problèmes associés avec la juste valeur existent réel-lement. Par conséquent, je vais présenter quelques conclusions empiriques complétées par un aperçu de ma propre recherche dans ce domaine.

Peter Fiechter


Professeur ordinaire
de comptabilité financière

Professeur assistant à l’Université de Zürich.
Pendant son doctorat à l’Université de Zürich
a également travaillé pour l’Union Bank of
Switzerland (UBS) dans le département du Group Accounting.
 

Domaines de recherche

Les déterminants et les conséquences économiques des décisions comptables. Plus spécifiquement, ses domaines de recherche sont la comptabilité bancaire, la manipulation des bénéfices, la comptabilité internationale, les instruments financiers et la comptabilisation à la juste valeur.

A télécharger

Leçon inaugurale, Peter Fiechter (298.45 KB)