Leçon inaugurale

 

Stress oxydant : pression de sélection et contrainte sur les stratégies d’histoire de vie

Professeur assistant Fabrice Helfenstein, Faculté des sciences

Mercredi 27 mai 2015 à 18h15, Aula d'Unimail, rue Emile-Argand 11

Tous les êtres vivants font face à des radicaux libres dont l’origine est endogène, la respiration cellulaire, ou exogène, par exemple les pollutions diverses. Lorsque ces radicaux libres sont produits en quantité excessive, ils conduisent à un état physiologique appelé stress oxydant. De nombreuses études montrent que le stress oxydant a des conséquences négatives sur la valeur sélective des individus, soit le nombre de leurs descendants qui contribueront à la génération suivante. Le stress oxydant altère les processus cognitifs, amoindrit les capacités de reproduction et diminue la survie. Chez les mâles en particulier, le stress oxydant provoque l’oxydation des spermatozoïdes et est cause d’infertilité.
 
Lors de cette leçon je présenterai les effets du stress oxydant sur diverses composantes de la valeur sélective des animaux sauvages, ainsi que les stratégies que les mâles développent pour maximiser leur valeur sélective par le biais d’une allocation différentielle des ressources antioxydantes à des fonctions physiologiques concurrentes.

Fabrice Helfenstein

Professeur assistant en biologie

Maîtrise de Biologie à l’Université  
Pierre et Marie Curie, Paris.
Doctorat de Biologie à l’Université  
Pierre et Marie Curie, Paris.
Post-doctorant à l’Institut Konrad-Lorenz de Vienne. Post-doctorant, puis Maître-assistant au Laboratoire  d’Ecologie évolutive de l’Université de Berne. Professeur boursier du FNS à Neuchâtel.
 

Domaines de recherche

Eco-physiologie animale, écologie évolutive, stress oxydant, biologie de la reproduction, pesticides et stress oxydant.

A télécharger

Leçon inaugurale, Frabrice Helfenstein (682.23 KB)

Pour en savoir plus