Leçon inaugurale

 

Représentations des langues étrangères dans la littérature francophone

Professeur Loris Petris, faculté des lettres et sciences humaines

Mercredi 7 mai 2014 à 18h15, Aula du 1er-Mars 26

Miroir et creuset du vivant, la littérature met fréquemment en scène des langues étrangères, soit à travers les figures du polyglotte et du migrant, soit à travers les thèmes du voyage et de l’extériorité. Les représentations complexes voire contradictoires des langues étrangères dans la littérature francophone sont dès lors investies de statuts et de fonctions variés, de la critique de l’ethnocentrisme aux interrogations sur la langue en passant par une réflexion sur le rôle de la littérature. Elles posent des questions cruciales sur les choix linguistiques, les marges culturelles et surtout les ressources du style, qui font la spécificité de la littérature, sachant que, selon Proust, « les beaux livres sont écrits dans une sorte de langue étrangère ». La figuration d’idiomes étrangers dans la littérature permet ainsi de réfléchir autant à l’altérité culturelle qu’à l’étrangeté de notre propre langue et aux ressorts de l’oeuvre esthétique.

Loris Petris

 

Professeur ordinaire de langue et civilisation françaises
Directeur de l’ILCF
Docteur ès lettres de l’Université de Neuchâtel.
Chargé de cours puis Professeur ILCF à l’UniNE.
Directeur du Cours d’été de l’UniNE.
Professeur à l’Université de Bâle, Chaire de littérature ancienne.
Directeur d’études invité à l’Ecole pratique des Hautes Etudes,
Section des sciences historiques et philologiques, Paris.
 

Domaines de recherche

Littérature française et histoire culturelle à la Renaissance et dans l’Ancien Régime.
Interactions entre la littérature, la rhétorique et l’éthique.
Littérature francophone.
Droit et littérature.Professeur ordinaire de littérature espagnole

A télécharger

Leçon inaugurale, Loris Petris (689.52 KB)