Leçon inaugurale

 

Le concept de fondation et certaines de ses applications

Professeur Fabrice Correia, faculté des lettres et sciences humaines

Mercredi 24 septembre 2014 à 18h15, Aula du 1er-Mars 26

L’idée selon laquelle la réalité n’est pas une simple juxtaposition de faits, mais consiste plutôt en une structure complexe de faits plus ou moins fondamentaux, est probablement aussi ancienne que la pensée philosophique et scientifique. Cette idée s’illustre dans l’opinion, aujourd’hui relativement commune, selon laquelle la réalité est constituée de différents « niveaux », structurés de manière linéaire du plus fondamental, le niveau physique, au moins fondamental, le niveau social, en passant par les niveaux chimique et biologique (dans cet ordre). Une manière naturelle de rendre cette idée précise fait appel à une notion théorique introduite par les philosophes, celle de fondation. Si cette notion a été utilisée en philosophie depuis ses débuts, son étude systématique a été largement négligée jusqu’à une époque très récente. Les débats actuels sur cette notion sont riches, et ont donné lieu à des développements théoriques significatifs, parfois surprenants.
 

Cette leçon proposera un parcours guidé au sein de la philosophie de la fondation, et mettra l’accent sur certains de ses développements les plus intéressants.

Fabrice Correia

 

Professeur extraordinaire en logique et philosophie contemporaine
 

Licence ès lettres, Université de Genève.
DES en philosophie, Université de Genève.
Doctorat ès lettres, Université de Genève.
Post-doctorat, Université Rovira i Virgili (Tarragone)
& Université de Barcelone.
Poste de professeur boursier du FNS, Université de Genève.

 

Domaines de recherche

Logique.
Métaphysique.
Philosophie du langage.Professeur ordinaire de langue et civilisation françaises

A télécharger

Leçon inaugurale, Fabrice Correia (717.22 KB)