Leçon inaugurale

La signification de la forme textuelle - le cas des journaux télévisés

Professeur Martin Luginbühl, faculté des lettres et sciences humaines

Mercredi 18 décembre 2013 à 18h15, Aula du 1er-Mars 26

La majorité de ce que nous savons sur des évènements actuels dans le monde, nous le savons par les mass médias, dans ce sens les journaux télévisés jouent un premier rôle. Malgré les efforts de ces émissions de donner l’impression de faire une représentation inchangée de la réalité, les formes de la couverture médiatique sont des artéfacts culturels, ce sont donc des genres influencés par certaines valeurs et normes. Par conséquent, les formes textuelles ne sont pas des « transporteurs » neutres de contenus, mais elles ont plutôt elles-mêmes une signification à un niveau plus élevé.

Quelle est la signification de ces formes de la couverture médiatique et comment peut-on analyser cette signification ? Et quelle est la différence entre différents émetteurs de différentes époques, régions linguistiques et/ou différentes nations ? La linguistique médiatique, qui analyse non seulement l’usage de la langue et la multimodalité des genres, mais aussi sa culturalité, répond à ces questions et ouvre la voie à de nouvelles perspectives. 

Martin Luginbühl


Professeur ordinaire en linguistique allemande
Doctorat (Université de Zurich) sur l’analyse conversationnelle d’un débat télévisé
Visiting Scholar (University of California San Diego, UCSD)
Habilitation en linguistique allemande (Université de Zurich) sur l’analyse comparative des genres des journaux télévisés
Professeur de lycée (allemand L1, langue maternelle)
 

Domaines de recherche

Linguistique médiatique. Linguistique textuelle.
Analyse conversationnelle. Langue et culture.
Communication multimodale. Didactique de l’allemand.

A télécharger

Leçon inaugurale, Martin Luginbühl (268.49 KB)