Leçon inaugurale

L’analyse du changement linguistique : de nouvelles méthodes, de nouvelles perspectives

Professeur assistant Martin Hilpert, faculté des lettres et sciences humaines

Mercredi 6 novembre 2013 à 18h15, Aula du 1er-Mars 26

Comment la langue change-t-elle ? Il y a moins d’un siècle, le linguiste américain Leonard Bloomfield a constaté que « le processus de changement linguistique n’a jamais été observé directement » et que « une telle observation, avec nos possibilités actuelles, est inconcevable ». Depuis l’époque de Bloomfield, les linguistes n’ont pas seulement appris comment observer des changements linguistiques en cours. Nous avons aussi appris beaucoup sur la façon dont les langues changent et sur les forces impliquées. Un instrument précieux pour l’analyse du changement linguistique est ce qu’on appelle les corpus diachroniques, des ressources textuelles qui représentent du langage authentique d’intervalles de temps séquentiels. Cette leçon va parler de la manière dont la recherche actuelle bénéficie de telles ressources et des connaissances acquises par rapport aux processus cognitifs et sociaux qui conditionnent le changement linguistique.

Martin Hilpert


Professeur assistant en langue et linguistique anglaises
Master en linguistique anglaise (Universität Hamburg)
Doctorat en linguistique (Rice University)
Post-doctorat en linguistique computationnelle (International Computer Science Institute, UC Berkeley)
Junior Fellow (Freiburg Institute for Advanced Studies)
Habilitation (Universität Freiburg)
 

Domaines de recherche

Le changement linguistique. La linguistique cognitive.
La linguistique corpus.

A télécharger

Leçon inaugurale, Martin Hilpert (393.09 KB)