La vie après des études en sciences

«J’ai acquis des compétences pratiques utilisables tous les jours.»

Interview de Thibaud Rossel
Professeur de sciences au Gymnase français de Bienne

Passionné par les sciences depuis son plus jeune âge, Thibaud Rossel a hésité entre la chimie et la biologie au moment de se lancer dans ses études. Il va finalement choisir la biologie qu’il va étudier à l’Université de Neuchâtel. Après son bachelor en 2004, suivi d’un master en 2006, il va partir à l’Université de Bâle où il va obtenir un doctorat en chimie bioinorganique (chimie des éléments métalliques qui se situe à l’interface de la chimie et de la biologie).

Aujourd’hui professeur de sciences au Gymnase français de Bienne, le Neuchâtelois y a un laboratoire de recherche dans lequel il effectue avec ses étudiant-e-s de la recherche fondamentale dans le domaine du « bio-sensing » en particulier pour la détection de phosphates. Il fait notamment appel pour l’aider à la Plateforme de chimie analytique (NPAC), un centre de services et de recherche affilié à l'Institut de chimie de l’UniNE.

Thibaud Rossel a reçu le Prix Balmer 2018 de la société Suisse de chimie pour l’originalité et la qualité de son enseignement et de sa recherche, « qui contribuent au développement et au rayonnement de la chimie ».

En savoir plus :

«J’ai spécialement apprécié de pouvoir étudier sur le terrain»

Interview de Celia Bueno
Conservatrice adjointe au Muséum d'histoire naturelle de Neuchâtel

Après son Bachelor en biologie en 2005, Celia Bueno a passé son Master en biologie, orientations éthologie, écologie et évolution en 2008. Durant les trois ans de son master, elle a effectué un échange d’un semestre à l’Université de Bielefeld en Allemagne ainsi que cinq mois à l’Université d’Alberta, au Canada, où elle a étudié les souris et les campagnols dans la station de recherche R.B. Miller Sheep River Provincial Park pour son travail de diplôme. Très active durant ses études, elle a notamment fait du bénévolat dans des associations nature et travaillé pour le centre-nature BirdLife de La Sauge, le Mycorama et Graine de Belette. Après avoir commencé au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel comme médiatrice culturelle, elle est y travaille aujourd’hui en tant que conservatrice adjointe.

Pour en savoir plus :

Portraits filmés

Des étudiantes et des étudiants de l’Université de Neuchâtel sillonnent chaque mois la Suisse, caméra au poing, pour «tirer le portrait» d’Alumni. Quels souvenirs gardent-ils de leurs études? Que leur a apporté l’UniNE? Et quel est aujourd’hui leur métier?

 

Tous les portraits

Edition spéciale

Quelle voie d'avenir après l'UniNE ?

Quatre facultés vues par quatre Alumni