A la une :

Comment le haricot perçoit l’attaque d’une chenille

Chenille Spodoptera exigua

Neuchâtel, le 24 novembre 2020. Des chercheurs de Californie et de l'État de Washington, avec l'aide de scientifiques de l'Université de Neuchâtel, ont identifié le récepteur chimique qui avertit le haricot d’une attaque de chenille herbivore, grâce à la signature moléculaire provenant de la salive du ravageur. Cette information permet à la plante de préparer une défense chimique naturelle appropriée. Ce résultat fait l’objet d’une publication dans la prestigieuse revue PNAS. En savoir plus

facebook_icon.png instagram_icon.png twitter_icon.png youtube_icon-1.png linkedin_icon.png

La newsletter de l'UniNE

Logo Trait d'Union