Manifestations et prix

Manifestations

Cette rubrique est consacrée aux manifestations organisées par l'Institut de sociologie. Vous y trouverez des informations sur les colloques, les conférences ou les workshop qui ont eu lieu à l'université de Neuchâtel ou à l'organisation desquels les collaborateurs de l'Institut ont participé.

Prix

  • Prix du meilleur mémoire de Master en sciences sociales, pilier sociologie

     2017 - 2018

      Prix_mémoire_Master_2017-2018-resize300x199.JPG

     

     

    Le jury décerne le prix du meilleur mémoire de Master en sciences sociales, pilier sociologie 2017-18 ex æquo à Ophélie Bidet et Gabriela Delgado. Leurs mémoires produisent des nouvelles connaissances et éclairent des questions sociales contemporaines - le véganisme pour l'un et l'articulation maternité et exercice d'une profession pour l'autre. Le travail d’Ophélie Bidet, « Vegan no more. Sociologie exploratoire du désengagement du véganisme » est porté par une excellente écriture et transpose un cadre théorique éprouvé à l'analyse d'une nouvelle forme d'engagement. Le mémoire de Gabriela Delgado, « Mères et professionnelles : des difficultés pour articuler le travail salarié et la famille », sait s'approprier une théorie sociologique complexe et l'utilise de manière convaincante pour analyser un matériel empirique très riche.  

     


     2016 - 2017

    Mr Sofronie_Prix_meilleur_mémoire-resize300x200.jpg

     

     

    Le prix du meilleur mémoire master en pilier sociologie est attribué à Monsieur Andrei Sofronie pour le mémoire intitulé « Mobilité ou projet migratoire ? Le cas des étudiants de l’Institut de Langue et Civilisation Françaises (ILCF) de l’Université de Neuchâtel. »

    Le jury a particulièrement apprécié la grande rigueur d’un travail qui se remarque par :

    • un éclairage original sur une institution de l’Alma Mater neuchâteloise
    • une articulation pertinente entre théorie et analyse empirique
    • un usage convaincant d’une approche méthodologique mixte (quantitative et qualitative)

     


    2014 - 2015

    Le prix du meilleur mémoire de Master en sciences sociales, pilier sociologie, est décerné à Thomas NUSSBAUM pour son mémoire intitulé « Pluralité des pratiques et recherche de performances au sein du peloton des courses à pied populaires : L’exemple du BCN Tour ».

    Le jury distingue ainsi une enquête sociologique rigoureuse qui fait preuve d’une maîtrise exemplaire des règles du métier, associant méthodes quantitatives et qualitatives dans une analyse empirique convaincante, et apportant une réponse concrète à une question que des institutions sociales se posent.

    Nos vives félicitations !

     

  • Prix du séminaire d’introduction à la recherche quantitative

    2017-2018

    Le prix du meilleur rapport de recherche attribué dans le cadre du séminaire d’introduction à la recherche quantitative pour l’année académique 2017-18 est décerné à Yann Alcala, Théophile Burnat, Méline Ehret, Gaël Houmard, Emeline Lambert, Jenny Lo, Vahiné Matthey-Junod, David Narduzzi, Alexanne Sénéchaud, Nathalie Tailly, Danielle Tchakounte et Anaïs Zodeougan. 

    Le corps encadrant du séminaire tient à souligner un travail constant et rigoureux qui atteste de la maîtrise des critères requis pour ce type de rapport de recherche en méthode quantitative. Les étudiant-e-s des groupes ont su faire preuve à la fois de clarté, de précision, de structure, d’articulation dans la rédaction de leur problématique de recherche ainsi que dans le compte rendu de leurs analyses statistiques tout en développant des résultats tout à fait intéressants et pertinents au regard de leur objet d’étude.

    Nous leur présentons nos vives félicitations!

    Prix_travail_séminaire_3BA_2017-2018-resize300x199.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les mandants ont également choisi de remettre un prix d’une valeur de 700 CHF à Marine Besancet, Jessica Chevillat, Raffaele Giannattasio, Nedjma Hadj Saïd, Nathalie Simon, Gianluca Solimine et Gäelle Yerly qu’ils ont accompagné du texte suivant :

    « Nous avons grandement apprécié les réflexions sur l'impact des actes addictifs sur la sociabilité des étudiants. Cette recherche offre des perspectives nouvelles dans le cadre de la préparation d'une exposition sur les "addictions". Les arguments sont très convaincants, renversant la perspective d'actes que la société pourrait juger déviants, mais qui, sous la vertu du développement de la sociabilité de l'individu, deviennent générateurs d'équilibre social. Passionnant! » Blaise Mulhauser et Élodie Gaille du Jardin botanique de la Ville de Neuchâtel