Claus D. Ehlermann

Laudatio de M. Claus-Dieter Ehlermann, Dr h. c. Dies academicus 1999

M. Claus Dieter Ehlermann est né le 15 juin 1031, à Scheessel, près de Hanovre. Il a étudié le droit dans les Universités allemandes de Marburg et de Heidelberg, et dans celle de Ann Arbor, dans le Michigan. Il a obtenu à Heidelberg son titre de docteur en droit.

La carrière professionnelle de M. Claus Dieter Ehlermann commence à la Cour constitutionnelle de la République fédérale d'Allemagne, où il travaille comme assistant auprès du juge Kutscher. Mais M. Ehlermann devient l'homme que nous connaissons, grâce à son travail et à son engagement pour les Communautés européennes. Il débute comme Conseiller juridique auprès de la Commission de la Communauté européenne, pour ensuite arpenter tout l'édifice communautaire. Il sera tout à tour directeur du contrôle financier, directeur général du Service juridique de la Commission (où il reste une dizaine d'années et marque l'évolution du droit communautaire); puis il devient en 1987 porte-parole de la Commission et conseiller auprès de son président, M. Jacques Delors, pour les questions institutionnelles. Ensuite, il est nommé directeur de la Direction générale de la Commission de la concurrence de la Communauté européenne, à un moment où celle-ci découvre le potentiel qui existe en ce domaine. Ainsi, à la fin des années quatre-vingts, M. Ehlermann est à la tête du revirement décisif de la politique de la concurrence, dans le sens de la rendre plus apte à réagir aux nouvelles données de l'intégration économique qui s'opère au niveau international.

Pour la plupart d'entre nous, l'âge de 64 ans est synonyme de retraite. Ce n'est pas le cas de M. Ehlermann. Après une très longue et très distinguée carrière auprès des institutions communautaires, il devient professeur au Département juridique de l'Institut européen universitaire de Florence, où il enseigne encore, et membre de l'organe d'appel de l'Organisation mondiale du commerce à Genève, où il siège aujourd'hui.

En même temps, et durant presque tout son parcours dans les Institutions communautaires, M. Ehlermann reste extrêmement actif sur le plan scientifique. Professeur au Collège d'Europe de Bruges, professeur invité dans des Universités parmi les plus prestigieuses du monde (dans le Michigan, à New Yord ou à Bruxelles) et profeseur honoraire chez lui, à l'Univeristé de Hambourg, M. Ehlermann peut compter un très grand nombre d'étudiants répartis sur toute la planète. Editeur du commentaire du droit européen le plus connu uau monde et rédacteur d'un très grand nombre d'articles et de livres qui ont fortement influencé le droit communautaire, son domaine de prédilection, il peut être assuré que ses oeuvres lui survivront.

Le parocurs de M. Ehlermann est hors du commun, parce que M. Ehlermann est une personnalité hors du commun, qui a su, notamment dans le monde communautaire, un monde complexe et hétérogène, imposer le respect à toutes celles et tout ceux qui ont participé à son édification. En lui conférant aujourd'hui le titre de Docteur honoris causa, l'Université de Neuchâtel rend hommage à une personnalité exceptionnelle, qui est allée bien au-delà de domaine scientifique et qui a su prendre la distance nécessaire pour le revisiter et corriger nos perceptions, notamment en droit européen. C'est lui qui a forgé les bases d'une doctrine en matière de politique commerciale, mais aussi qui a réuni et synthétisé les éléments nécessaires à la définition du rôle de l'Etat dans l'intégration européenne et l'architecture des institutions communautaires. Il n'est dès lors pas excessif de dire que M. Ehlermann a survolé non seulement le droit communautaire, mais l'intégration communautaire en tant que telle. Il a vécu "über alle Gipfen", comme son compatriote Goethe l'exprimait si bien.


Prof. Pierre Wessner, doyen de la Faculté de droit

Neuchâtel, le 6 novembre 1999